2015susana bosuh 2006Une sœur est née, une sœur missionnaire nous est donnée.

C'est après une journée de travail et quelques heures de routes depuis Tamale, que nous arrivons à Bolga-Ghana, le vendredi soir. Nous retrouvons soeur Prospérine et soeur Victoria qui sont déjà là pour entourer et soutenir Susana dans ces dernières heures avant sa profession ainsi que les sœurs du Burkina Faso venues pour l'occasion.

Nous sommes accueillies très chaleureusement par la maman de Susana, Georgina et sa cousine Felicia autour d'un bon dîner. Occasion de nous restaurer et de nous présenter les uns aux autres, familles, amis, pères blancs et sœurs MSOLA. L'accueil chargé d'une simplicité toute fraternelle, m'a particulièrement marquée.

2015 susana bosuh 2Le samedi, un co-voiturage est organisé pour nous emmener au lieu de la célébration, à 20 minutes de route, Bolga-Tongo. Quand nous arrivons, tout est prêt ; le lieu respire la joie et la paix, la curiosité et la solennité. La célébration a lieu au cœur même de la paroisse. Les paroissiens sont très nombreux pour venir prier, chanter et célébrer l'engagement perpétuel de Susana. C'est une église fervente, recueillie et joyeuse qui a accompagné notre Sœur dans ce moment solennel. Chants et danses, silence et prière. Tous ensemble nous mesurons combien ces quelques heures passées ensemble sont lourdes de sens et d'émotions, pour Susana, pour les Soeurs Missionnaires de Notre-Dame d'Afrique mais aussi pour l'Eglise. Une sœur est née, une sœur missionnaire nous est donnée.

L'entrée de Susana dans l'Eglise, accompagnée d'un chant en langue locale qu'un paroissien a composé pour l'occasion est impressionnante. La voilà entourée de son père et de sa mère, répondant au soliste qui prêtait sa voix au Christ, qui l'appelle. Seule, d'une voix claire, la voilà qui répond et qui lentement avance au rythme du chant dans la travée centrale. Devant l'autel, ses parents la bénissent dans ce chemin qu'elle décide de suivre résolument. Liturgie de la parole, homélie sur l'importance et la beauté de la vie religieuse donnée par Mgr Alfred Agyenta, évêque du lieu. Puis rituel de profession en présence de sœur Prospérine, représentante de la supérieure générale. Susana s'engage devant Dieu et l'Eglise assemblée, à vivre pauvre, chaste, obéissante selon les constitutions des Soeurs Missionnaires de Notre-Dame d'Afrique.

2015 susana bosuh 3Danses et chants de joie viennent conclure ce moment solennel. Consécration et communion puis envoi. Place à un moment de remerciement de la part des parents. Susana prend le temps de présenter toutes ses sœurs Soeurs Missionnaires de Notre-Dame d'Afrique par nationalité à l'assemblée, pour montrer la diversité de l'appel et de l'engagement missionnaire. Les missionnaires d'Afrique ont répondu très nombreux à l'appel et sont aussi présentés à la paroisse par nationalité. Quelques photos puis repas organisé pour l'occasion dans l'enceinte de la paroisse. Retour, à Bolga pour un peu de repos avant la fête du soir.

Le dimanche c'est une messe d'action de grâce, à l'Eglise de Bolga, avec la paroisse très présente encore qui nous réunit avant que chacun retourne chez soi.
Grand et beau moment partagé ensemble.

Claire

Vocation et discernement : contacts et adresses pour chaque pays

Login Form