Afrique et croix Soeur Gislaine Dubé Soeur Missionnaire de Notre Dame dAfriqueL’obéissance est comme « la colonne vertébrale » de notre vie à la suite du Christ.

Alors, obéir à Dieu à travers les médiations humaines peut être un beau témoignage éveillant les cœurs de celles qui nous entourent. Ce qui nous paraît aussi très important c’est l’ouverture à l’accompagnement spirituel, dans la confiance et la sincérité.

Dans notre vécu de la chasteté, il est indispensable de cultiver d’abord notre relation intime avec le Christ. Notre vie fraternelle dans la communauté internationale et interculturelle est un signe prophétique quand nous nous acceptons les unes les autres malgré nos différences, quand nous savons accueillir une interpellation avec humilité et interpeler nos sœurs avec respect. Un simple sourire peut donner la vie à une de mes sœurs ou réveiller l’autre qui s’isole ou s’enferme sur elle-même. La créativité exprimant notre féminité et la fidélité à la prière communautaire sont également indispensables pour partager notre foi et être en communion avec les personnes qui nous sont confiées.

mainsEn parlant de la pauvreté, nous pensons d’abord à la mise en commun, non seulement des biens matériels, où notre honnêteté et transparence peuvent être des signes prophétiques, mais aussi la mise en commun de nos talents. Il est important de les partager avec générosité et simplicité en acceptant aussi les dons des autres.

Les conseils évangéliques sont complémentaires, la radicalité de notre consécration exige que nous soyons fidèles à chacun d’eux. Notre vécu de la pauvreté ne peut être séparé ni du vécu de l’obéissance, ni du vécu de la chasteté. Ce qui est essentiel c’est que notre vécu des conseils évangéliques nous amène à la transformation, à la conversion.

Les novices de Bobo-Dioulasso, Burkina Faso.