Hommage à une femme exceptionnelle

La jeune Lea Ackermann de Völklingen, en Sarre, rejoint l'ordre des "Sœurs Missionnaires de Notre-Dame d'Afrique" en 1960.

Après de longues études à Münich, son souhait se réalise en 1967 et elle se rend au Rwanda ainsi qu’au Kenya en tant qu'enseignante. C'est là qu'elle est confrontée à la misère, à la prostitution et à la traite d’êtres humains. Ces expériences ont incité Sr Lea Ackermann à conclure un pacte avec le bon Dieu: elle s'occuperait de ses filles oubliées, mais en contrepartie, il ne devait pas l’abandonner.

Sr Lea remplit sa part du contrat! En 1985, elle fonde SOLWODI à Mombasa/Kenya pour permettre aux femmes de se constituer un moyen de subsistance et ainsi de sortir de la prostitution. Comme l'a découvert Sr Lea après son retour d’Afrique, de nombreuses femmes migrantes sont également victimes de violence et de difficultés en Allemagne.

Dr Maria Decker, Gudrun Angelis and Barbara Wellner

Sr Lea est une combattante courageuse, qui ne se résigne jamais face aux difficultés et à l'injustice et c’est pour cela qu’en 1987, elle fonde SOLWODI en Allemagne. Grâce à son inlassable engagement, les femmes peuvent désormais bénéficier d'un soutien efficace dans 19 centres de conseil spécialisés et sept refuges. En 2012, Sr Lea Ackermann reçoit l'Ordre du Mérite de la République fédérale d'Allemagne pour son engagement. En 2019, le ministre fédéral Dr. Gerd Müller, lui remet la « médaille d'or Eine Welt (un monde uni) » pour l’œuvre de sa vie.

A présent, Sr Lea a non seulement, un pacte avec le bon Dieu, mais aussi avec le nouveau conseil d'administration de SOLWODI, afin que l'œuvre de sa vie se poursuive pour le mieux et selon ses désirs. Nous nous y engageons et nous espérons qu'elle continuera à nous fournir ses conseils avisés et son soutien public actif pendant encore longtemps.

SOLWODI Team Dr. Maria Decker, Gudrun Angelis, Barbara Wellner

Solwodi website

 

Pour continuer la collaboration, Lea Ackermann partage avec nous son engagement en Afrique:

children kenyaDe retour d'Afrique en 1988, j’ai pris un nouveau départ à Boppard-Hirzenach. Entre-temps, le travail de SOLWODI en Allemagne s’est développé et il y a toujours de nouveaux défis. Par exemple la situation des femmes et des enfants, que nos collaboratrices aident au Kenya, un pays aux conflits ethniques, est encore bien pire. Permettre un avenir à chacun et chacune de ces enfants, est actuellement l'axe essentiel de mon engagement.

Quand j'écris cela, je pense à Gar­cia Noeli. C’est la fille d’une mère Kikuyu et d’un père Luo. Son père était violent, il battait sa femme et son enfant et la mère a fui ce mariage. Le père prit sa fille et l’amena dans sa famille mais la famille Luo a rejeté la fille en disant qu’elle avait du « mauvais sang ». Elle était battue, ne recevait souvent aucune nourriture et était jetée à la rue. Quand la mère l’apprit deux ans plus tard, elle alla pour reprendre la fille chez elle mais la famille de la mère ne voulait en aucun cas accueillir cet enfant Luo. Ainsi, elles vivaient dans la rue, la plupart du temps exposées à tous les dangers. Quand la police amena Garcia Noeli dans notre refuge, elle avait à peine six ans, mais elle avait déjà vécu la violence, la faim et l’abus.

Ce sont pour ces enfants que je veux m'engager, particulièrement maintenant que j’ai confié la direction de SOLWODI à des mains plus jeunes.

lea ackermann

 

Login Form