feu fire"Le missionnaire doit être un homme de feu. Il est appelé par vocation à continuer l'œuvre de Notre-Seigneur.

Or, le divin Maître a dit : « Je suis venu apporter le feu sur la terre, et que désirerais-je sinon qu'il s'allume ! ». Suivre le Christ, c'est marcher sur les traces de Quelqu'un qui a tout misé sur l'amour, c'est nous laisser dynamiser par sa passion pour le Père et pour sa Mission." Cardinal Lavigerie

La célèbre parole du Cardinal : « Je me suis fait tout à tous, parce que j'ai dit au Dieu de tous : 'Je suis tout à Toi' », n'est-elle pas l'expression de ce que Jésus, le premier, a vécu ? Lui, le premier, s'est fait tout à tous, parce qu'il était tout à son Père. La passion du Père pour l'humanité – pour les pauvres en particulier – est devenue la sienne. Elle a mobilisé toutes ses énergies, dirigé ses choix et conduit ses chemins. Pour elle, il a tout donné, jusqu'à sa propre vie. C'est cette passion-là qu'il désire partager avec nous, c'est ce feu-là qu'il espère voir brûler au cœur de ses disciples.

Jesus croix romeDonner sa vie, ce n'est pas nécessairement mourir de mort violente. On peut aussi donner sa vie jour après jour, heure par heure, en vivant pour les autres et non pour soi, comme nous l'ont montré le Cardinal, Mère Marie-Salomé, les sœurs qui nous ont devancées, et bien d'autres dont la vie peut nous inspirer.

Laissons-nous inspirer par cette histoire des Pères du désert :
Un disciple disait au Père abbé Joseph : « Père, je jeûne un peu. Je prie et je médite ; j'essaie de vivre en paix selon ce qui dépend de moi ; je tâche de purifier mes pensées. Que puis-je faire de plus ? » Joseph se mit debout et leva les mains vers le ciel. Ses doigts devinrent semblables à dix flammes, et il dit : « Si tu veux, tu peux devenir feu. »