Les forêts amazoniennes - les "poumons de la Terre" sont en feu, de plus en plus de feux brûlent à travers l'Afrique centrale..... Nous sommes arrivés à une véritable crise climatique dont la raison est notre propre activité.

 

plastic whaleBesoin d'une conversion écologique pour prendre soin de la création

Face à la destruction des écosystèmes de la Terre qui menace l'avenir de l'humanité, nous devons lutter contre le changement climatique dont les conséquences se font déjà sentir sur toute la planète et en particulier en Afrique. Le changement climatique est l'occasion d'approfondir notre façon de penser, de vivre et d'agir pour mieux protéger la Terre et tout ce qu'elle contient. Nous sommes disciples de Jésus de Nazareth qui nous a dit : "Je suis venu pour que tous aient la vie et la vie en abondance" (Jean 10,10). Il nous appelle à faire de même et c'est pourquoi nous sommes devenus missionnaires : pour donner la plénitude de vie à tous.

Prendre soin de la Terre - faire grandir la vie pour tous, fait partie de notre vocation chrétienne et missionnaire. Notre Raison d’être dit "Nous sommes saisies par le désir de Dieu, pour le monde africain d’aujourd’hui" qui est que tout le monde puisse avoir la vie en abondance. Il nous envoie avec beaucoup d'autres pour réaliser ce désir : que la Terre avec tout ce qu'elle contient, y compris chaque personne, puisse avoir la vie en abondance.

En tant que religieux confrontés à la situation actuelle du changement climatique, de la dégradation de l'environnement et des extrêmes de richesse et de pauvreté, nous sommes appelés à vivre plus simplement pour que d'autres puissent simplement vivre, passant de la consommation à la durabilité et à la "gratitude" qui nous invite à vivre solidarité, partage et service. Cela favorisera l'avènement du Règne de Dieu sur terre et l'engagement à soulager les souffrances de notre temps.

Comment prendre soin de la création ?

Pour résoudre cette crise, un changement systémique s'impose. Pour y contribuer, nous devons continuer à changer notre vision, à intensifier les changements de comportement, car tous les choix individuels, qu'il s'agisse des aliments que nous mangeons, des voitures que nous conduisons, des choses que nous achetons ou des banques que nous utilisons, peuvent avoir un impact significatif sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Mais cela ne suffira pas. Nous devons sensibiliser, participer aux actions publiques, transformer les situations et demander aux gouvernements et aux institutions de prendre des mesures pour réduire les gaz à effet de serre afin que leurs décisions conduisent à un changement systémique pour arrêter le changement climatique. Et pour beaucoup d'entre nous qui ne peuvent pas faire tout cela, ils peuvent participer en priant, une autre manière efficace de prendre soin de la création. Notre vision orientera les changements nécessaires dans notre vie pour passer du consommateur au soignant et au porteur de vie.

Que faire pour réduire les gaz à effet de serre ?

Diminuez votre CONSOMMATION D'ÉNERGIE

En termes de TRANSPORT, utilisez les transports publics et, si possible, organisez des réunions virtuelles au lieu de vous réunir physiquement. Marchez et faites du vélo. C'est bon pour votre santé et pour la Terre. N'utilisez la voiture que lorsque c'est strictement nécessaire et, dans ce cas, faites du covoiturage.

UTILISATION D'ÉNERGIE RENOUVELABLE : Installez dans votre maison (si possible) des panneaux solaires pour l'électricité et l'eau chaude. Changez votre distributeur d'électricité pour un distributeur VERT. Passer aux énergies renouvelables.

ACHETEZ CE QUI EST "VERT et DURABLE".

Acheter des produits, des objets et des appareils écologiques fabriqués avec moins de consommation d'énergie (locale si possible), consommant moins d'énergie et d'eau, même s'ils sont plus chers.

PRATIQUEZ LES 5 R : REFUSER, RÉDUIRE, RÉUTILISER, RECYCLER, RECUPÉRERpolluted coastline

REFUSEZ : plastique de toutes sortes comme les sacs, les boites et les emballages, les produits synthétiques à base de pétrole car ils utilisent des combustibles fossiles, des objets qui ne sont " qu'à usage unique ".

RÉDUISEZ votre consommation à tous les niveaux : nourriture, eau, énergie, papier, emballage, tous les produits, réduire le gaspillage de nourriture et de déchets... et la consommation d'énergie par exemple. Vous pouvez utiliser des ampoules LED ; utiliser l'électricité seulement lorsque nécessaire. Si vous utilisez un système de chauffage et/ou de climatisation, utilisez des thermostats et isolez les fenêtres, les portes, les murs et les toits. Réutilisez tous les matériaux possibles : plastique, emballage, eau, etc... et achetez d'occasion....

RECYCLEZ le papier, les déchets organiques, les canettes en aluminium, le plastique, les métaux, tous les matériaux recyclables et les appareils électriques. Acheter du papier recyclé.

RÉCUPÉREZ  les déchets pour créer de nouveaux produits. Utilisez sacs en plastique, boîtes, matérie ltextile usé pour confectionner sacs, paniers, vêtements neufs, etc.

ŒUVRER À LA TRANSFORMATION DE LA SOCIÉTÉ

Il est important de connaître les situations, le monde et ses structures pour collaborer et se joindre à d'autres organisations et participer à des actions mondiales afin de sensibiliser au changement climatique. Nous vous invitons à être des initiateurs et à organiser des projets avec des jeunes, des hommes, des femmes, des groupes et des communautés, à les encourager et à les accompagner à être entreprenants et à initier des actions pour prendre soin de la création, et pour obtenir un revenu.

QUELQUES PROJETS POSSIBLES POUR L'AFRIQUE :

Transformation de déchets plastiques en : pavés pour routes et trottoirs à partir de plastiques recyclés, matériaux de construction et clôtures, tuyaux pour irrigation goutte à goutte (Mathieu Aly Faye), sacs d'école, sacs au crochet pour femmes, imperméables et cartables, objets divers (Babacar Ndione), objets mode, lunettes de soleil 3D-printed.

Avec de vieux pneus usagés, vous pouvez fabriquer du carrelage pour  sol, des meubles ,des chaussures à la mode, des baskets (Bethlehem Tilahun Alemu) ou des sandales en caoutchouc comme à Toliara (Madagascar) ou au Kenya.

Pour plus d'idées et d'exemples d'éco-projets, cliquez ici.

Soeur Begoña Iñara,

Coordinatrice du Réseau " Justice et Paix -Intégrité de la Création -Rencontre et Dialogue "