Soeur Madeleine AllainSoeur Madeleine Allain

"Une amie de l'Algérie s'en va après avoir beaucoup donné pour la culture, notamment berbère, en se consacrant non seulement à l'étude de cette langue, mais à l'élaboration d'un dictionnaire kabyle-français édité en 1982 aux éditions Selaf à Paris.

L'étude de la langue kabyle

Sœur Madeleine Allain est arrivée en 1939 en Algérie en s'engageant comme Sœur Blanche sous le nom de sœur Louis de Vincennes. dictionnaire kabyle françaisA partir de cette date, elle s'adonne avec passion et méthode à l'étude de la langue kabyle à Aïn El Hammam, (Michelet) puis à Tizi-Ouzou où elle fonde la Maison d'études pour les jeunes soeurs (centre d'études berbères féminin), en 1953, ce centre est déplacé à Larbâa Nath Iraten (Fort National). En 1946, elle collabore à la fondation du FDB (fichier de documentation berbère) qui vient d'être mis sur place notamment avec les pères Dallet et Lanfry; pour la collecte de textes. En 1947, sœur Madeleine Allain obtient le brevet de berbère de la Fac d'Alger, et en 1949, après une année passée en Tunisie pour se perfectionner dans la langue arabe, elle obtient le diplôme supérieur de berbère de la Faculté d'Alger.

Tizi WwuccenSœur Madeleine Allain a exercé des fonctions de responsabilité auprès des différentes communautés des Sœurs Blanches présentes dans la région. Elle fait quelques voyages dans le Sud pour comparer les différentes variantes du berbère. Outre ses participations à l'enrichissement du fichier de documentation berbère avec pas moins d'une trentaine d’articles sur des sujets variés sous la signature de sœur Louis de Vincennes, elle s'attela à publier hors-série du fichier en 1960 et en collaboration avec le père Dallet : initiation à la langue berbère (Kabylie) et en 1987 aux éditions EDISUD : Tizi-WWUCCEN, méthode de langue berbère (Kabylie).

En 1976, après la fermeture de l'école de Béni-Yenni, sœur Madeleine Allain, est restée encore cinq ans, habitant dans un petit logement désaffecté pour poursuivre son travail de recherche. En 1994, elle quitte l'Algérie atteinte déjà de cécité. Sœur Madeleine Allain, née le 8 mars 1915 à Morbihan, vient de s'éteindre en France à l'âge de 86 ans."

N. B.
Liberté lundi 9 septembre 2002

Login Form