« Le Seigneur a fait pour moi des merveilles. Saint est son Nom ! »Francelline Hien final 3

Le 28 avril 2018, dans l’église paroissiale Sainte Thérèse d’Avila de Poulobaau Diocèse de Diébougou, j’ai prononcé mon« Oui » définitif à la suite du Christ.

Quelle merveille ! Quelle allégresse !Ce fut pour moi et pour toutes et tous, un jour d’action de grâce etde joie.

En effet la célébration de mon engagement définitif a réussi grâce à l’engagement de mes sœurs et de la famille qui avaient tout préparéavec amour,dans la joie.

 Nous faire connaître au diocèse de Diébougou

En exprimant à la communauté de Ouagadougou-Cathédralemon désir de faire de mon engagement, une animation vocationnelle dans le diocèse, elles avaient proposédes chosesconcrètes et réalisables.L’inconnu devant lequel elles se trouvaient ne les a pas empêchées de s’engager. Le vendredi 20 avril, nos sœurs Leticia Garduño Mejia et Hortência Sizalande Filipe arrivaient à Pouloba dans mon village de « Gbatair ».Le lendemain, nous nous sommes rendues à la « Radio Unitas » du diocèse de Diébougou pour présenter la congrégation ainsi que notre mission.Emission qui a été bien appréciée !

Le soir à la paroisse Sainte Thérèse d’Avila de Pouloba, (ma paroisse d’origine), nous avons reçu environ 200 personnes (jeunes et enfants de la paroisse).Par des vidéos et posters, nous leur avons présenté notre congrégation, notre mission, avec pour objectif de sensibiliser les jeunes sur le trafic humain et le soin de la terre. Les jeunes étaient vraiment réceptifs et nous ont écoutées attentivement.Le dimanche 22, nous avons exposé nos panneaux. Pendant la messe le curé nousa donné l’opportunité de nous présenter à la communauté. Après la célébration, nous avons eu une rencontre avec les jeunes. Toute la semaine, nos panneaux ont fait l’objet d’une exposition dans l’église.

Francelline Hien final

Sr Hortência a repris la route du retour sur Ouaga, Sr Leticia est restée avec moi au village, dans ma famille, décortiquant le néré avec maman et préparant la décoration pour la célébration. Ce fut vraiment une grande surprise pour les gens du village.Merci à notre sœur Leticiapour ce beau témoignage et ce signe concret de la fraternité universelle.

La célébration débordant d’action de grâce

Le 27, mes sœurs arrivaient du Ghana, du Mali, de Bobo et de Ouagadougou. Elles étaient 17 dont trois postulantes,Yolande qui avaitprononcé ses vœux le 30 avrilet deux aspirantes originaires de Ouagadougou.

Francelline Hien final 4L’Eucharistie fut belle, priante, joyeuse, dansante. Les bontés du Seigneur ne finissent pas.J’ai goûté une fois de plus la joie d’être fille unique et bien aimée de Dieu. Le Seigneur sait compter sur moi à travers son appel et l’attirance qu’Il me donne de lui répondre avec joie. Sa bonté s’est manifestée à mon égard à travers tous les gestes de fraternité, de solidarité, de charité de toute personne (amis, famille, connaissances…)

Je voudrais de tout cœur saisir cette occasion pour dire d’abord merci à Dieu pour sa fidélité, sa patience envers moi et un sincère merci à chacune de vous mes sœurs, là où vous êtes car je me suis sentie portée et soutenue dans la prière par celles qui sont au loin et soutenue,assistée et réconfortée par celles qui ont pu effectuer le déplacement. La joie qui rayonnait en moi ce jour, je la partage avec vous. Merci mes sœurs pour votre simplicité et pour la joie que vous m’avez donnée, de vous accueillir chez moi, chez vous.La famille a vécu votre présence chez nous comme une bénédiction de Dieu. Tout le monde disait : « On n’a jamais vu cela dans notre village » Ils vous souhaitent la bienvenue à tout moment. Merci ! Merci ! Merci ! Merci !

Francelline Hien final 2

Le lundi 30, je recevais à la maison un groupe d’enfants qui venaient exprimer leur désir de consacrer leur vie à Dieu.Ilsm’ont demandé d’écrire leurs noms.Quel beau cadeau !! Porteuse d’espérance , je crois qu’il y a là une semence à entretenir.

Sœur Franceline HIEN, Sœur Missionnaire de Notre Dame d’Afrique

Login Form