quartier CartiervilleUn vrai village !

 

Il y aura bientôt 30 ans que les réalités contextuelles ont amené les Soeurs Missionnaires de Notre Dame d'Afrique dans un édifice de 12 étages appartenant aux sœurs de la Providence du Canada : un vrai village ! Actuellement ce sont 200 sœurs âgées de 80 ans et plus qui s’y retrouvent, venant de congrégations différentes, 16 féminines et une masculine. Elles s’y côtoient partout : chapelle, corridors, cafétéria, infirmerie, terrain extérieur. D’où le nom de Carrefour Providence.

La plupart vivent cette situation avec un courageux sens d’adaptation, beaucoup de fraternité et d’ouverture, tout en déclarant : «On n’est plus chez-nous». Oui, c’est la réalité qu’il faut bien admettre. Les sœurs des différentes congrégations partagent certaines tâches rémunérées ou non, aidant au bon fonctionnement de la résidence avec les quelques 200 employé-es laïques qui assurent les services essentiels.

Canada 2017.1Le Pavillon Providence, une périphérie à l'intérieur du village :

L’infirmerie se nomme Pavillon Providence et s’étale sur neuf étages. 195 sœurs dont 16 Soeurs Missionnaires de Notre Dame d'Afrique et quelques prêtres y sont reçus pour la 5e saison de leur vie. Une SMNDA infirmière de profession est désignée comme lien entre nos sœurs et l’équipe médicale.
Depuis le début de notre présence ici, les SMNDA portent leur charisme, leur compassion, leur réconfort, leur sororité aux sœurs résidentes du Pavillon. Dernièrement, partageant nos réflexions sur le prochain chapitre, plusieurs ont pris conscience que le Pavillon est une périphérie à l’intérieur de cet édifice.

« Soyez des sœurs les unes pour les autres» :

Plusieurs d’entre nous se rendent régulièrement auprès des nôtres pour faire avec elles : prières, chants, dessins, coloriage pour adulte, parties de cartes ou autres jeux intéressants, écrire des lettres en leur nom, rendre multiples petits services ou même accompagnements chez les spécialistes de la santé. Parfois des visites presque silencieuses, étant tout simplement ‘avec’ notre consœur qui seprépare à «voir Dieu».

cartierville terrasse

Bien qu’il y ait tout au long de l’année plusieurs activités très bien organisées par une récréologue et son équipe, nos visites fraternelles gratuites sont grandement appréciées par nos compagnes qui disent garder ainsi un lien continuel avec les Soeurs Missionnaires de Notre Dame d'Afrique. Un petit nombre s’engage régulièrement à prendre soin de leurs vêtements ou encore amener les sœurs moins autonomes sur la terrasse. Lors de certaines fêtes nous formons un groupe prêt à aller chercher certaines d’entre elles. Ces services rendent vivant le désir de Marie Salomé : « Soyez des sœurs les unes pour les autres». Comme a dit Jésus : «Ce que vous faites aux plus petits d’entre les miens c’est à moi que vous le faites». C’est fait avec plaisir et nous sommes vivantes.

Soeur Monique Ferland, Cartierville.

Login Form

> > > >