basilique Damous el KaritaEn installant, en 1887, le noviciat de sa jeune congrégation à Carthage en Tunisie, le Cardinal Lavigerie prend des femmes tunisiennes comme modèles pour ses Filles.

 Sur les ruines de Carthage :

« Vous êtes ici sur les ruines de Carthage,
sur une terre sainte
dont on peut dire que toutes les pierres
ont été teintes du sang des martyrs.

sainte Félicité HammametC’est ici que deux grandes saintes,
sainte Perpétue et sainte Félicité,
ont souffert tous les tourments pour le Christ.
Africaines toutes deux mais de condition diverse,
l’une esclave, l’autre patricienne,
elles furent étroitement unies
par la même foi,
par le même courage,
par la même soif de dévouement et de sacrifice,
par la même mort glorieuse. »

Deux femmes tunisiennes, modèles :

sainte Perpétue HammametPuis l'ancien professeur d'histoire de l'Eglise de la Sorbonne raconte les derniers jours et les dernières heures de Perpétue et Félicité et les prend pour modèles :

« Quels modèles, mes chères Filles,
Dieu place ainsi sous vos yeux
dès votre premier pas sur cette terre d’Afrique !


Vous aussi, vous avez dû triompher,
comme Perpétue, de votre tendresse filiale,
en vous séparant de tous ceux que vous aimez d’une affection si sainte ;
vous aussi, vous avez à vous défier,
comme Félicité, de votre faiblesse ;
mais vous apprenez d’elles comment, avec la grâce de Dieu,
lorsque l’épreuve est là,
on peut en triompher. »

A LIRE :

Login Form

> > > >